Les rêves

Le rêve est une expression spontanée de l’inconscient qui recourt au langage extrêmement riche et bizarre de symboles.

C’est un processus biologique, indispensable à notre équilibre mental et psychologique, une production psychique survenant pendant le sommeil, et pouvant être partiellement mémorisée.

Le rêve vient lorsqu’ on dort, dormir est le frère de mourir, l’âme quitte  le corps et a des visions multiples :

© On parle de beaucoup de choses dans la journée, d’où on rêve de ce qu’on a vécu dans la journée CAD on s’exprime.

© On parle des rêves qui présentent un caractère compensatoire,

© D’autres des présages ou des défis,

© D’autres présentent une nécessite psychologique (désir, refoulement).

Le rêve échappe au contrôle du moi, et fais communiquer le conscient et l’inconscient.

Dans l’ensemble, quelque soit le caractère du rêve, celui-ci est considéré comme une représentation dramatique   ou comique se déroulant sur notre théâtre intérieur.

Pour Sigmund Freud le rêve a un sens et qui n’est que l’accomplissement d’un désir, permettant  ainsi au rêveur de pouvoir les exprimer.

Pour Carl Gustave Jung, le rêve est   le produit de l’inconscient le plus profond, et qui cherche à se dévoiler ; c’est la raison  poue laquelle le rêve ne peut s’expliquer dans la plupart des cas, qu’à partir de soi-même : « la clarté ne nait pas de ce qu’on imagine  clair, mais de ce qu’on prend conscience de l’obscur ».

De nos jours, comprendre nos rêves est devenu un outil indispensable pour se connaître soi-même, ce qui est lié à un fait à une chose, à une situation, ou à une relation dans le moment présent. 

Ainsi analyser, regarder objectivement le rêve avec un certain recul à travers les symboles, les émotions ou les sensations du rêve, éclairent toujours une expérience personnelle du moment.

« Connais –toi-même et tu connaitras le monde » Socrate

A noter que la connaissance de soi est un processus dynamique qui évolue d’instant en instant.

Il est conseillé de tenir un carnet pour les rêves pour ne jamais les oublier et pour apprendre à les rédiger.

Avec le temps, on  constitue un journal personnel pour les rêves qui aident la  personne à mieux se comprendre, et à constater les thèmes qui reviennent souvent dans sa vie.

Il est recommandé de tenir son journal de rêves quotidiennement et de le noter chaque jour.

Quand rêve- t on ?

Pour répondre à cette question, il faudrait comprendre le fonctionnement du cycle de sommeil qui est constitué d’une succession de 4 à 6 cycles de 90 à 120 mn chacun, ces cycles se succèdent durant la période de sommeil et correspondent à des rythmes cérébraux.

Dans l’organisation des rythmes du sommeil alternent le sommeil lent-profond (De plus en plus profond) et le sommeil paradoxal (qui est associé aux rêves) . On a 4 phases se sommeil:


 il s'agit :

·         Endormissement : stades 1A et 1B

·         Sommeil lent léger : stade 2

·         Sommeil lent profond : stades 3 et 4

·         Sommeil paradoxal<siège  des rêves>

                    ·          Le sommeil lent occupe la première partie de la nuit, le sommeil paradoxal           prédomine dans la deuxième partie du cycle (le plus souvent le matin). Et c’est                      au niveau paradoxal que se produisent les rêves,)

 

Et pour conclure :

A/Je vous propose de ne raconter vos rêves qu à des personnes qui vous aiment.

B/Lorsque les rêves deviennent récurrents ou répétitifs cela nécessite alors de rechercher le message  reçu, prenons comme cas : chaque nuit le rêveur subit un cauchemar caractérisé par une atmosphère d’angoisse, qui  le hante, pour cela le rêveur devrait se connecter a ses émotions vécues et devrait à tout prix décoder son rêve afin de savoir l’origine de ce rêve  et  en conséquence de mieux se comprendre

       Souad SALLOUM

       Psychothérapeute

Share :

Facebook
Whats App
Twitter
Email
Google Plus